Pourquoi pleure-t-on? Les 10 choses à savoir sur les pleurs

Un jeune enfant pleure assis sur un lit

Les larmes peuvent surgir aux moments les plus inopportuns et nous prendre par surprise. D’ailleurs, il n’est pas rare que nous nous demandions : « Pourquoi je pleure ? ». En effet, à quoi les larmes de joie sont-elles liées et pourquoi pleure-t-on quand nous sommes tristes ?

Les larmes sont déclenchées par un mécanisme biologique permettant au corps de se libérer d’un flux excessif d’émotions, qu’il s’agisse d’un rire hystérique ou d’une tristesse intense. Les pleurs signalent aux autres que nous sommes en danger ou en détresse et, espérons-le, les encourage à offrir leur aide ou leur affection lorsque nous en avons le plus besoin.

Apaisez vos pleurs avec la gamme Lotus Pure Blanc. Des mouchoirs à la fois doux et résistants qui sauront prendre soin de vous lorsque vous vous sentirez vulnérable. Les mouchoirs Lotus sont si résistants qu'ils peuvent même passer au lavage si vous en laissez un accidentellement dans votre poche, ils resteront doux quoiqu’il arrive, pour prendre soin de votre peau.

1 Pleurer de joie

Commençons sur une note positive ! Il peut arriver d’être pris d’une si vive émotion que des larmes de joie vous montent aux yeux. En effet, le fait de pleurer de bonheur est relié à un événement heureux et intense - tels que les mariages ou les naissances - au cours duquel il est difficile de se contenir.

2 Pleurer de soulagement

Les larmes de soulagement sont assez différentes des larmes de joie. Elles jaillissent souvent après avoir atteint un objectif difficile, suite à une période de stress ou à une succession de déconvenues. Aussitôt le problème résolu, il est naturel de fondre en larmes pour relâcher la pression.

3 Pleurer de stress

Qui ne s’est pas déjà senti submergé par la pression accumulée ? Que ce soit au travail, à cause de mauvaises relations ou dans des périodes de grands bouleversements, le stress s’infiltre dans toutes les sphères de nos vies. Les larmes se révèlent alors nécessaires, car elles permettent d’évacuer les tensions, de prendre du recul et de remettre nos idées au clair.

4 Pleurer d’épuisement

Pourquoi pleurons-nous sans raisons lorsque nous sommes fatigués ? Après une longue journée, vous pouvez vous sentir plus vulnérable et être davantage enclin à vous laisser envahir par l’émotion. Pas d’inquiétude donc, si un soir tard, lorsque vous rentrez du travail, vous vous mettez à sangloter devant une photo de chiot en chaussettes. Non, vous ne devenez pas fou, vous avez juste besoin d’un peu de repos.

5 Pleurer de rage

Lors d’une dispute, les larmes de rage peuvent survenir au plus mauvais moment et nous rendre faibles alors que nous voulions faire mine d’être fort et mesuré face au conflit. Mais alors, pourquoi pleurons-nous quand nous sommes en colère ? La colère est liée à la peur, et lorsque vous êtes en danger, vos larmes sont comme un signal d’alarme indiquant aux autres que vous avez besoin d’aide. Elles agissent également comme une protection pour montrer à votre agresseur que vous êtes inoffensif.

6 Pleurer de douleur

Les pleurs de douleurs sont caractéristiques de l’évolution de l’homme. À l’image du nourrisson qui pleure pour signifier que quelque chose ne va pas, les larmes indiquent à ceux qui vous entourent que vous avez besoin d’aide.

7 Pleurer lorsqu’on est offensé

Nous sommes souvent gênés lorsque des larmes incontrôlées nous montent aux yeux, en plein milieu d’un conflit. Pourtant, nous ne devrions pas. Si une personne que vous estimez dit ou fait quelque chose qui vous blesse, pleurer est une façon instantanée de lui montrer que votre chagrin n’est pas à prendre à la légère. À quoi pleurer sert-il, si ce n’est pour recevoir un peu d’aide et de compassion ?

8 Pleurer de déception

La déception découle elle aussi de la colère et s’exprime par une émotion intense lorsque vous voyez vos espoirs déçus. Il n’est donc pas étonnant de pleurer pour exprimer ce désagréable sentiment d’amertume.

9 Pleurer de tristesse ou suite à la perte d’un être cher

Pleurer est le meilleur moyen de faire face à un sentiment de tristesse ou de perte. Même si les raisons de votre douleur semblent indélébiles, les larmes vous aident à apaiser notre chagrin et à aller mieux avec le temps. D’autre part, voir quelqu’un pleurer augmente le sentiment d’empathie. Ainsi, lorsque vous pleurez, les personnes qui vous entourent sont plus attentives à vous apporter le soutien et l’affection dont vous avez besoin.

10 Pleurer d’empathie

Pleurer d’empathie décrit notre faculté à nous mettre à la place des autres et à éprouver ce qu’ils ressentent. Ce sentiment mitigé peut paraître dur à vivre, surtout lorsqu’il s’applique à des situations tristes. Pourtant, l’empathie est une fabuleuse caractéristique de la nature humaine. Vous l’expérimentez par exemple lorsque vous pleurez devant un film.

Pleurer est un processus biologique normal, naturel et sain. Pas de honte donc, à pleurer de joie ou de frustration, tant que vous avez un paquet de mouchoirs à disposition.


Avez-vous trouvé cet article utile ?Merci pour votre avis !
ou